Mobile Home(s) c’est quoi ?

Mobile Home c’est favoriser l’émergence de la parole.

Celle de jeunes et de personnes en situation d’exil à travers la création artistique pour dire le monde d’aujourd’hui. La voix est le chemin d’expérimentation pour nourrir les apprentissages. Trois volets d’une forme de spectacle itinérant pour dialoguer avec le monde et agir au coeur de la cité : langue(s), récit(s), interview(s).

Mobile Home 1 : Langue(s)

En 2017, le spectacle Récits de voyageurs en balade urbaine fait résonner la parole de 20 personnes (venant de 13 pays) en apprentissage du français. Donner à entendre ces parcours de migrations à travers une multitude de langues ouvrent une dimension symbolique aux trois thèmes que nous traversons: le territoire, la langue et l’identité.

Mobile Home 2 : Récit(s)

En 2018, une classe de 5ème Segpa est associée au processus de création avec le groupe d’adultes apprenants afin de construire ensemble une rencontre. Récits de jeunes voyageurs d’aujourd’hui, construit un propos à partir de récits fictionnés pour parler de celui qui vient de loin et continuer à semer les cailloux de l’hospitalité de Paris à Avignon.

Mobile Home 3 : Interview(s)

En 2019, le média radio est au coeur du processus de recherche entre l’ici et l’ailleurs. Interview c’est l’histoire d’une rencontre entre des jeunes et celui-celle qui est derrière le poste. Questionner ce qui fait récit aujourd’hui c’est tendre le micro à des femmes apprenant le français, aux habitants d’un quartier, à nos voisins du lointain.

« Faire entendre sa voix c’est doucement apprendre à se remettre debout. »

Mobile Home 1 : Langue(s)

Début 2016, en partant du postulat que l’art et l’artiste jouent un rôle majeur dans la cité, Julie Métairie, directrice artistique de Trans’Art Int. fait le choix d’une immersion dans les cours d’apprentissage de la langue française auprès d’un public de personnes migrantes.

Après 6 mois d’observation, elle construit, en lien avec des professeurs de français bénévoles, un parcours d’apprentissage relié au sensible mêlant langue et création. 20 personnes issus de 13 pays ( Soudan, Afghanistan, Ethiopie, Erythrée, Congo, Bangladesh, Moldavie…) investissent l’espace public avec leurs langues et leurs histoires.

Un spectacle itinérant né de ce projet est joué 4 fois à Paris, dans sa forme intégrale, puis 4 fois dans sa forme courte en s’adaptant à chaque fois à son nouveau lieu d’accueil ( festivals d’arts de rue à Paris et en province). La rencontre avec le public permet aux personnes de relever la tête et de se sentir grand, à nouveau.

Mobile Home 2 : Récit(s)

Les problématiques liées aux migrations étant elles-mêmes reliées à une réalité géopolitique complexe, il est apparue nécessaire d’être à l’écoute des besoins relayés par nos partenaires de terrain.

Ouvrir le dialogue avec les habitants d’un territoire afin de favoriser la rencontre, le changement de regard sur les populations migrantes, cela se cultive dès le plus jeune âge. Que la question de l’hospitalité soit traitée autrement que par le prisme médiatique et alarmiste actuel, voilà le point de départ du travail avec la classe de 5ème SEGPA du collège Pierre Mendès France situé à porte de Bagnolet.

Nous proposons une réécriture contemporaine du conte d’hospitalité La soupe aux cailloux, en mettant en valeur la rencontre entre des adultes apprenant le français et la classe de 12 élèves. L’écho que trouve le spectacle s’incarne dans les cailloux que nous semons en jouant le spectacle à Paris puis à Avignon.

Mobile Home 3 : Interview(s)

En 2019, l’aventure se poursuit avec la classe de 4ème SEGPA (que nous suivons depuis la 6ème dans l’idée d’infusion du projet) et la rencontre est toujours au coeur du processus de création ; les élèves deviennent acteurs du projet, micro en main, ce sont eux qui posent les questions. Faire entendre toutes les voix, garder une trace des personnes en parcours d’exil ; voilà ce qui a motivé l’envie d’incorporer le média radio à notre travail en faisant appel aux compétences d’une journaliste d’RFI.

Les jeunes s’auto-saisissent de ce qu’ils ont appris jusqu’ici pour aller rencontrer un public de femmes en apprentissage du français, leur quartier, leur ville, leur pays et enfin le monde. Le poste de radio incarne ce point de contact. S’intéresser à l’autre qui est derrière le poste c’est accroître sa capacité d’agir. Quels sont les récits d’aujourd’hui ? Comment les ancrer dans une réalité plus vaste que l’endroit originel où ils se racontent ?

L’Équipe artistique

Julie Métairie, metteur en scène
Déborah Weber, collaboration artistique
Clara Guenoun, conteuse
Manu Domergue, improvisateur vocal, chanteur
Jean-Marc Desmond, musicien et comédien
Matthieu Beaudin, musicien et clown

Charlie Dupiot, journaliste RFI
Association les fripons, création sonore.

Partenaires institutionnels

Fonds de dotation InPACT – Initiative pour le partage culture
DRAC Ile-de-France (Culture et lien social ; Livre, lecture, patrimoine)
Fondation d’entreprise La Poste
Mairie du 20ème
D.I.L.C.R.A.H. (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme
et la Haine anti-LGBT)
Politique de la ville (Quartiers Belleville Amandiers et Portes du 20ème)
Fondation de France (programme « Grandir en culture »)
Fondation les arts et les autres

Partenaires de terrain

La MJC des Hauts-de-Belleville
L’Equipe de Développement Local des quartiers Politiques de la ville – Le DOC, espace artistique
La Traverse – la Fabrik à projets
Robin des Villes
Association Autre Monde
La XXème chaise
Le centre social Soleil Blaise
Le collège Pierre-Mendès-France
La maison des fougères
La maison des métallos

Ce site utilise des cookies. Politique de confidentialité

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer